• 1
jeudi, 09 mai 2013 13:52

NAS/HTPC : Configuration du système

Écrit par

Après avoir mis mon NAS/HTPC en test pendant 2 semaines, je me suis enfin décidé à le configurer aux petits oignons et à le mettre en pré-production en attendant de commander les disques. Je vous détaille donc aujourd'hui le choix du système d'exploitation et les différents réglages que je lui ai appliqué...

Résumé de mes articles sur le sujet :

1. A la recherche de mon futur NAS

2. Mon NAS : Cahier des charges

3. Mon NAS/HTPC : Choix matériels

4. Mon NAS/HTPC : Montage et premiers tests

5. Mon NAS/HTPC : Configuration du système

Bonus : Choisir son serveur NAS

 

Conformément à ce que j'avais commencer à indiquer dans l'article précédent, je me suis orienté vers un Windows 8 Pro. En effet, après un mois de test, il s'est avéré que le dernier système d'exploitation de la firme de Redmond soit assez stable et assez peu gourmand en ressources ce qui est un vrai changement. De plus, la possibilité d'utiliser RDP pour l'administration à distance et les différentes commandes système avancées sont un réel plus qui me faciliterons la vie lors de la maintenance.

Je n'ai finalement pas pris le temps de tester avec une distribution Ubuntu pour voir ce que cela pouvait donner mais si quelqu'un a fait un article dessus, qu'il me le signale que je l'ajoute à l'article ! D'autre part, pour ceux qui voudraient tenter l'aventure, sachez qu'il est possible d'installer le système d'exploitation embarqué sur les NAS Synology : le DSM 4.2. Pour cela, je vous invite à vous rendre sur le site suivante : http://astrolabo.fr/?p=6179

 

1) Installation du système d'exploitation :

J'ai fais une installation basique de l'OS en partageant le disque de 500Go en 2 partitions de 250Go. Ce choix de partitionnement permet d'avoir suffisamment d'espace pour le système d'exploitation et également une seconde partition pour y stocker des fichiers tels que les drivers, les fichiers de configuration ou encore les différents fichiers (pochettes d'albums, de DVDs, etc...) d'XBMC. 

Infos système Windows 8

Pour la gestion des comptes utilisateurs, la grosse nouveauté de Windows 8 c'est de pouvoir s'y connecter en utilisant un compte "Microsoft", en gros une adresse hotmail, outlook, msn, etc... L'intérêt, c'est de pouvoir retrouver sa configuration lorsque l'on se promène d'un poste à un autre. Dans mon cas, l'intérêt de ce mode de connexion est nul, par conséquent je me suis orienté vers un compte "Classique". L'avantage dans notre cas du compte local, c'est d'une part la possibilité d'utiliser la connexion RDP (via la connexion bureau à distance) et d'autre part de pouvoir avoir 2 comptes : un utilisateur et un administrateur. Pourquoi 2 comptes ? Tout d'abord, XBMC n'a pas besoin de droits administrateurs pour fonctionner et nous permettre de lire des vidéos. D'autre part, le NAS/HTPC est destiné à rester allumer H24, je ne serais pas tout le temps chez moi (je bosse de temps en temps quand même) et si quelqu'un d'autre souhaite y jeter un oeil, je ne risque pas de retrouver toutes sortes de logiciels installés alors que je ne l'avais pas décidé. D'autre part, cela me permet également d'affiner les réglages des différents services afin de ne donner par exemple que les droits en lecture sur certaines parties du serveur, mais nous y reviendrons plus tard.

 Comptes utilisateurs

Une fois l'installation terminée, j'ai installé tous les drivers pour mon matériel et également un antivirus, Kaspersky dont il me restait une licence sur mon contrat 5 postes. L'installation de base est terminée, nous pouvons maintenant passer à toute la partie configuration.

 

2) Configuration du système d'exploitation :

Dans cette partie, je vais aborder toute la partie configuration de l'OS, c'est à dire la configuration de l'espace de stockage (provisoire car je n'ai pas encore acheté les disques finaux), des comptes utilisateurs et administrateurs et du FTP.

a) L'espace de stockage :

L'espace de stockage est un des points crucial de notre installation, c'est pourquoi il est très important de bien définir ses besoins lors de la rédaction du cahier des charges. Dans mon cas, j'ai choisi le RAID5 afin d'avoir à la fois de la redondance et un maximum d'espace de stockage utile. Nous allons voir ici les notions de pools de stockage et d'espaces de stockage qui, quand on ne connait pas bien, sont un peu déroutantes, pour toute question, laissez moi un commentaire et j'essaierai de vous éclairer (si il y a beaucoup de demande je ferais un tutoriel la dessus).

Pour gérer l'espace de stockage, rendez vous dans le panneau de configuration et choisissez l'option "Espaces de stockage" :

 Configuration du stockage

 

Choisissez l'option "Créer un nouveau pool et un nouvel espace de stockage" dans la fenêtre qui vient de s'afficher :

 Configuration du stockage

 

Vous arrivez maintenant sur une fenêtre qui vous propose de sélection l'ensemble des disques que vous souhaitez inclure à votre Pool de stockage. La capacité totale du pool de stockage est l'addition des capacités respectives de chacun des disques que vous allez lui attribuer (si vous lui attribuez 2 disques de 2To et 1 de 3To, sa capacité sera de 7To). Vous pouvez utiliser des disques de capacités différentes si vous le désirez, cela ne pose aucun problème.

 Création d'un pool de stockage

 

 

Sélectionnez les disques que vous voulez intégrer à votre pool, cliquez sur "Créer un pool" et patientez pendant sa création. L'utilitaire vous propose maintenant de créer un espace de stockage au sein de votre pool. Nous allons donc créer un espace de stockage qui va occuper la totalité du pool :

 

Vous pouvez le nommer, lui attribuer une lettre de votre choix, sélectionner le type de résilience et sa taille. Je ne vais expliquer que le choix du type de résilience, car le reste coule de source. Nous allons choisir la résilience de type "Parité" qui équivaut au RAID5. Nous allons alors être amputé d'environ 30% de notre pool de stockage pour le calcul de parité mais nous aurons alors de la redondance avec une perte minimale d'espace (pour rappel : miroir double > 50% de la capacité totale en mois, miroir triple > près de 70% en moins !) :

 Miroir Double  Miroir Triple Parité 
     

 

Cliquez sur "Créer un espace de stockage" et patientez jusqu'à la fin du processus. Notre espace de stockage est maintenant créé, pour contrôler le bon déroulement du processus, un rapide coup d'oeil sur l'explorateur Windows suffit :

 Vérification de la création d'un espace de stockage

 

Passons maintenant à la configuration des comptes utilisateurs...

 

b) Les comptes utilisateurs :

Comme je l'ai indiqué au début de l'article, j'ai créé 2 comptes avec mot de passe. Nous allons maintenant configurer l'ensemble afin que lors d'un redémarrage du NAS/HTPC, il se reconnecte automatiquement avec le bon utilisateur.

Faites un "Windows +R" et saisissez la commande suivante :

control userpasswords2

 Commande d'accès à la gestion des utilisateurs

 

Décochez l'option "Les utilisateurs doivent entrer un nom d'utilisateur et un mot de passe pour utiliser cet ordinateur", cliquez su "Appliquer" et saisissez l'identifiant et le mot de passe de votre compte utilisateur (celui qui n'a pas de droit administrateur) avant de valider.

Gestion des comptes utilisateurs

Saisie des identifiants

 

La partie comptes utilisateurs est finie, lors du prochain redémarrage, Windows ouvrira directement la session de votre utilisateur standard. Passons aux options d'alimentation.

 

c) La gestion de l'alimentation :

Nous sommes actuellement en train de monter un NAS/HTPC. Le HTPC peut être éteint (ou mis en veille) et rallumé à la demande alors qu'un NAS doit être accessible à tout moment. Par conséquent, c'est sur ce principe que nous allons baser la configuration de l'alimentation. Cette partie de la configuration est à réaliser avec le compe "utilisateur" donc déconnectez le compte "Admin" et reconnectez vous avez le compte "utilisateur".

Dans le panneau de configuration, ouvrez la "Options d'alimentation" et configurez comme ceci :

 Options d'alimentation

 

Certains diront que ça va consommer à mort vu qu'on est sur une base de PC desktop mais les photos parlent d'elles mêmes (5 disques dur installés et branchés à l'intérieur). 

Consommation au repos Consommation en activité
Consommation au repos Consommation en activité

 

La plupart du temps, lorsque que le NAS/HTPC est au repos, il ne consomme que 30w (dans la configuration actuelle) et le double lorsque l'on le sollicite (transfert FTP, lecture de vidéo...) donc pas non plus énormément et à peine le double "en charge". Passons à la mise en place du FTP !

 

3) Mise en place du FTP :

La mise en place du FTP est assez simple lorsque l'on sait comment le paramétrer, mais il faut utiliser le compte "administrateur" pour effectuer l'ensemble de ces modifications.

Ouvrez le champ "Exécuter" avec un "Windows + R" et entrez la commande suivante :

appwiz.cpl

Installation du FTP

 

Cela va ouvrir la fonctionnalité "Ajout / Suppression de programmes", sélectionnez alors "Activer ou désactiver des fonctionnalités Windows" :

Installation du FTP

 

Ensuite, cochez les fonctionnalités "Internet Information Services (IIS)" en prenant soin de vérifier que le "Service FTP" et la "Console de gestion IIS" sont bien cochés :

Installation du FTP

 

Validez et patientez pendant l'installation des nouvelles fonctionnalités, l'ordinateur va devoir redémarrer. Attention, compte tenu de la configuration effectuée sur les comptes, il va redémarrer avec le compte utilisateur. Déconnectez vous et reconnectez vous avec le compte administrateur pour terminer la configuration du FTP.

 

4) Configuration du FTP :

On approche de la fin du tutoriel avec la configuration du FTP. Sur la page d'accueil de Windows 8, vous pouvez voir que l'icone du gestionnaire IIS est apparue, cliquez dessus : 

Icone Gestionnaire IIS

 

L'interface du gestionnaire est ouverte, je vous invite à faire un clic droit sur le site d'exemple et le supprimer. L'interface devrait ressembler à ça :

 

Je ne vais pas détailler l'ensemble des configurations, je mets les screenshots des différentes zones à configurer, je détaillerais plus dans la vidéo qui vient. Les configurations portent sur les options suivantes :

 

Authentification FTP : 

Authentification FTP

 

Exploration des répertoires FTP : 

Exploration des répertoires FTP

 

Filtrage des demandes FTP : On ne touche rien

Journalisation FTP :

Journalisation FTP

 

Messages FTP : On ne touche rien

Paramètres SSL FTP : On ne touche rien

Prise en charge du pare-feu FTP : On ne touche rien

Règles d'autorisation FTP :

 Règles d'autorisation FTP

Restrictions de tentatives de connexion FTP : On ne touche rien

Restrictions liées au domaine et à l'adresse IP FTP : 

Restrictions liées au domaine et a l'adresse IP FTP

 

Maintenant que la configuration de base est faite, il ne nous reste plus qu'à créer notre FTP !

Cliquez droit sur le répertoire "Sites" et ensuite sur "Ajouter un site FTP" : 

Créer site FTP

 

Sur la fenêtre qui s'affiche, indiquez un nom et un chemin d'accès physique. Ce chemin défini la racine de votre FTP et cela peut être un disque dur (ou espace de stockage précédemment créé) entier ou juste un répertoire situé sur cet espace de stockage. Pour ma part, j'ai sélectionné un disque entier : 

Créer site FTP

 

Sur la page suivante, ne touchez pas à la configuration IP, nous n'avons qu'une carte réseau donc le FTP choisira automatiquement la bonne. En revanche, si vous avez 2 cartes réseaux et que vous utilisez les deux (une pour les flux vidéos et une pour les transferts FTP par exemple), il sera judicieux d'indiquer quelle adresse (carte) il doit utiliser. Laissez ensuite cocher "Démarrer automatiquement le site FTP" et sélectionnez l'option "Pas de SSL" : 

Créer site FTP

 

Pour l'authentification, cochez l'option "De base" et cliquez sur terminer. Vous pouvez voir que nous n'avons pas défini d'autorisation particulière car cette configuration a été réalisée précédemment : 

Créer site FTP

 

Créer site FTP

 

Une fois que vous aurez valider, sur un autre PC de votre réseau local, lancez votre logiciel FTP favoris et testez une connexion vers votre serveur. La connexion devrait s'établir sans problème, votre serveur FTP est alors prêt à fonctionner : 

Créer site FTP

 

Ce tutoriel est à présent terminé, une vidéo complète est en cours de montage et sera ajoutée dans les jours qui viennent.

Prochaine étape : la configuration d'XBMC !

Sponsornot : Zéro collaboration

Exe

Qualifié de Geek depuis mon plus jeune âge, Twit-Addict et un peu râleur sur les bords, je m'intéresse à tout ce qui touche les nouvelles techno. Passionné d'informatique, de jeux vidéo, de cinéma et de création numérique, il m'arrive également d'explorer les domaines de la photographie et du DIY.

www.exe-prod.com/
Plus dans cette catégorie : « Mon NAS/HTPC : Montage et premiers tests

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.

Liste des participants qui ont commenté cet article

Charger les commentaires précédents
  • Invité - Arturo Bandini

    Signaler

    Bonjour,

    Sujets très intéressants dont j’aimerais bien m'inspirer pour créer mon propre NAS sous Windows (qui me permettrait également de faire tourner des logiciels Windows en continu). Problème pour moi, le prix de la licence Windows Server 2008 : de l'ordre de 700 euros quand même !!! D'ailleurs je remarque que tu ne l'a pas prise en compte dans le prix total de la configuration ... ;-)

    0 Raccourci URL: Répondre
  • Bonjour,

    merci pour ce commentaire. En ce qui concerne le coût de la licence Windows 2008 Server, je ne l'ai tout simplement pas prise en compte car ce n'est pas l'OS utilisé ici.

    En effet, Windows 2008 ne gère pas l'espace disque comme le font Windows 8 et Windows 2012 Server et comme ce que je cherchais à faire devait être aussi simple que possible et la plupart des fonctionnalités des éditions "Server" m'étant inutiles, je me suis naturellement orienté vers Windows 8.

    0 Raccourci URL: Répondre
  • Invité - titigrosminetdl

    Signaler

    Salut, très bonne initiaive...

    j'aimerais faire la même démarche, pourquoi n'as-tu pas choisi le processeur intel et sa carte mère associée ? Ne vaut-il pas mieux laisser la carte mère gérer le NAS ?

    pourquoi as-tu préféré windows 8 pro en lieu et place de windows 2012 server ?

    Merci pour les réponses.

    0 Raccourci URL: Répondre
  • Invité - leviathan

    Signaler

    un nas sous windows ><
    tellement plus simple/optimisé/stable sur une distribution Linux.
    freenas XBMCubuntu Debian
    je ne comprend vraiment pas ton choix.
    Ton nas c'est pas connecté a internet, tu l'as mis sur quel réseau?
    60w en conso max. ( vallait bien la peine de mettre du alim de 400W ><;)
    Tu obtient une machine avec un indice de perf (win 8 donc ca vaut ce que ca vaut ^^) de 5.2 . C'est un nas pas une machine de guerre ^^
    Pour quoi une Mobo cross fire ?

    0 Raccourci URL: Répondre
  • Bonsoir,

    ton deuxième commentaire auquel je vais répondre.

    un nas sous windows ><
    tellement plus simple/optimisé/stable sur une distribution Linux.
    freenas XBMCubuntu Debian
    je ne comprend vraiment pas ton choix.


    Effectivement, le NAS/HTPC (il ne fait pas que NAS loin de là) tourne sous Windows. J'ai envisagé Linux mais ne l'ai pas retenu car le NAS n'est pas la fonction principal de ce boitier à l'heure actuelle et que, comme je l'ai dis en réponse à ton autre commentaire, j'ai des perspectives d'évolutions qui ne seront pas compatibles avec Linux.

    Ton nas c'est pas connecté a internet, tu l'as mis sur quel réseau?


    Tu as mal lu car ce n'est pas ce que j'ai répondu à Bastien. Il est connecté à Internet mais n'est pas accessible depuis Internet sauf si la personne en face tiens réellement à accéder au contenu du disque (que je juge complètement dénué d'intérêt). Comment je récupère les jaquettes de films sinon ? Même moi ne suis pas autorisé à accéder à mon PC depuis l'extérieur sur la box et le pare-feu de Kaspersky est également configuré en conséquence.

    60w en conso max. ( vallait bien la peine de mettre du alim de 400W >&lt;)


    J'ai déjà répondu à cette remarque sur l'autre article donc je copie colle : Plusieurs raisons : la plupart des alimentations du marché démarrent à 300W (je te laisse jeter un oeil chez LDLC par exemple) donc 400W... Qui peut le plus... / Si je souhaite faire évoluer par la suite cette configuration (car oui, j'ai une ou deux idées d'avances pour le faire évoluer), pas besoin de changer d'alim, j'ai une réserve de puissance confortable.

    Tu obtient une machine avec un indice de perf (win 8 donc ca vaut ce que ca vaut ^^) de 5.2 . C'est un nas pas une machine de guerre ^^


    Comme dis sur l'autre post, j'ai des projets futurs pour ce NAS/HTPC qui le feront évoluer. L'indice de performance n'est pas l'information clé de la capture d'écran, elle est uniquement là pour montrer l'OS et la config. Une machine de guerre n'est pas l'objectif pour le moment mais à terme, une carte graphique correcte suffira à faire grimper l'indice qui a l'air de t'être si cher ;)

    Pour quoi une Mobo cross fire ?


    Comme indiqué dans mon autre réponse : Question qui prouve que tu n'as pas forcément lu en détail mon article Mon NAS/HTPC : Choix matériels ;) : le point essentiel dans le choix de ma carte mère était le nombre de ports SATA. Cette CM en comporte 7 et correspond parfaitement à ce que je cherchais. Les autres fonctionnalités telles que le CrossFire m'importent effectivement assez peu...

    Plutôt que de parcourir mes articles et de ne leur mettre qu'une note d'une étoile, je t'invite à les lire en détail. Les réponses à tes questions s'y trouvaient en grande partie... ;)

    Bonne soirée.

    0 Raccourci URL: Répondre
  • Invité - seboyard

    Signaler

    Bonjour
    Pour piloter ton htpc depuis ton canape tu peut utiliser l qpppli sur android unified remote aui fonctionne nikel

    0 Raccourci URL: Répondre
  • Bonsoir Seboyard et merci pour l'information.

    Pour ma part j'utilise actuellement l'application officielle XBMC qui fonctionne parfaitement. Yatse n'est pas mal non plus mais disponible gratuitement en version Lite et au prix de 3.49€ pour la version complète.

    0 Raccourci URL: Répondre
  • Invité - leviathan

    Signaler

    j'ai des perspectives d'évolutions qui ne seront pas compatibles avec Linux.

    Tu veux en faire une console de jeux personnalisée?
    Pour l'instant On pouvais le faire sous linux.
    Concernant l'indice windows ( pas des plus significatif en plus) ce que je voulais dire c'est que tu obtient un score qui montre que la config est surdimensionnée par rapport a son usage.

    0 Raccourci URL: Répondre
  • Tu veux en faire une console de jeux personnalisée?
    Pour l'instant On pouvais le faire sous linux.


    Oui effectivement, Steam (pour ne citer que lui) est compatible avec Linux. Le gros hic c'est la quantité de jeux non compatibles. Quand tu as une majorité de jeux indé et quelques AAA ça passe. En revanche, la plupart des jeux AAA ne sont pas compatibles Linux nativement... Et je me vois mal faire l'impasse sur une grosse partie de ma bibliothèque Steam ;)

    0 Raccourci URL: Répondre
  • Invité - Alex

    Signaler

    Bonjour
    ce tuto m'interresse mais ou est la configuration d'XBMC...
    et la vidéo qui montre le tout?

    0 Raccourci URL: Répondre
Entrez dans le monde de la haute voltige avec le T.16000M FCS Hotas !
Trouvez les meilleurs accessoires disponibles pour Samsung Galaxy S8