J’ai reçu un disque dur de la part de la marque Western Digital, et c’est pourquoi je vais vous parler aujourd’hui du disque dur externe My Passport Ultra en version 1To !

1. Packaging et design

Le package du Western Digital My Passport Ultra est plutôt classe mais également sommaire puisqu’il ne contient que le disque dur et son câble USB accompagnés d’un papier comportant les mentions de garanties légales.

Le disque qui se dévoile est quant à lui beaucoup plus classe comparé aux My Passport Ultra « classiques » :

Arborant un design mi-métallique mi-plastique noir, il est d’une taille et d’un poids sensiblement identiques à ses prédécesseurs et on peut dire qu’il est parfait pour les nomades avec ses 140g ! A noter que la partie métallique est en réalité en plastique mais avec un rendu plutôt convaincant. Vous l’aurez compris, je suis assez emballé par le nouveau design du Western Digital My Passport Ultra mais comme je me méfie des apparences, j’ai décidé de lui faire passer quelques tests de performances…

 

2. Performances

Le Western Digital My Passport Ultra est équipé d’une connectique USB 3.0 pour des taux de transferts pouvant atteindre les 5 GBits/s, un chiffre qui donne le vertige ! Cette valeur est donnée à titre indicatif puisqu’il s’agit du taux de transfert maximal que l’USB 3.0 peu supporte et que les disques durs mécaniques actuels sont très loin d’atteindre de telles valeurs. Par conséquent, j’ai procédé moi même à quelques tests de performances en lecture et écriture afin de me faire une idée sur les capacités réelles de ce disque externe.

Afin d’avoir des informations les plus pertinentes possible, j’ai réalisé 4 tests avec des fichiers de 50Mo, 100Mo, 500Mo et 1Go et voici ce que ca a donné :

 

Si on peut constater une vitesse constante en écriture, on notera cependant qu’en lecture, le disque s’en sort plutôt très bien sur des petits fichiers mais que rapidement, le débit s’effondre et tombe aux alentours de 140MB/s. En soit, ce n’est absolument pas gênant pour toutes les utilisations courantes car j’ai pu regarde des fichiers vidéo Full HD sans ressentir la moindre latence ou subir le moindre lag et c’est surement l’utilisation où il y avait un risque de souffrir de performances moyennes voir médiocres. Fort heureusement, le Western Digital My Passport Ultra passe le test haut la main !

Autre point qu’il faut prendre en considération : la robustesse du produit. Et ça, difficile de l’évaluer car c’est quelque chose qui se dessine sur le long terme. Si Western Digital a pris soin de poursuivre dans la lancée de ses autres Passport Ultra, je gage que celui-ci aura une durée de vie dépassant largement les 5 ans, les 3 que j’ai déjà en ma possession ayant respectivement 4 (2) et 7 ans ! 

 

3. Conclusion

Proposé à un tarif d’environ 90€ sur Amazon dans sa version 1To, le Western Digital MyPassport Ultra est un excellent disque dur externe pour tous les utilisateurs nomades. Rapide, robuste et design, il se décline en diverses couleurs et capacités allant de 1 à 4To, parfait pour emporter avec vous photos, documents et vidéos ! Si vous cherchez un disque dur externe avec un excellent rapport qualité / prix, foncez, vous ne le regretterez pas.

Read More

Aujourd’hui, nous allons tester ensemble un logiciel de conversion de vidéo, Movavi Vidéo Converter. Ce logiciel permet de convertir des fichiers MP4 en AVI, de modifier ou d’ajuster des vidéos, et même de créer des images GIF ou JPEG. Alors si vous cherchez un moyen de convertir, modifier ou créer des vidéos, ce logiciel est tout ce dont vous aurez besoin !

Un logiciel performant et intuitif

Movavi Vidéo Converter est un logiciel aux caractéristiques très variées et performantes. Vous pouvez ainsi aussi bien capturer des images, que les modifier et les convertir sous de nouveaux formats, comme GIF par exemple.

Vous pouvez également extraire l’audio, y ajouter une bande son… Bref vous avez toutes les cartes en main pour créer une vidéo de qualité. De plus, ce logiciel est compatible avec n’importe quel format, AVI, MP4… et offre une conversion très rapide. Il est également compatible avec presque tous les appareils, que ce soit Android, Apple, Kindle… En cela, les risques de déception ou de désagrément sont très limités !

En plus de sa performance incroyable, ce logiciel est extrêmement intuitif, vous n’aurez donc pas à chercher comment il fonctionne pendant des heures, ni à passer à coté d’option intéressante a cause de votre inexpérience dans le domaine !

Un outil d’édition vidéo en plus

En plus d’être un excellent convertisseur, Movavi Vidéo Converter est également un logiciel très performant en matière de modification ou d’amélioration des vidéos. Nous retrouvons des options telles que le coupage et l’assemblage, le pivotage, mais également un stabilisateur d’image améliorant la qualité pour un rendu impeccable.

Nous pouvons également ajouter des légendes, du texte ainsi que les images supplémentaires ! L’outil d’édition de vidéo n’est certes pas extrêmement complet et ne comporte pas énormément d’options, mais pour un logiciel de conversion et non d’édition de vidéo, c’est malgré tout une très agréable surprise de voir qu’il intègre également des outils de modification de vidéo !

Un bon rapport qualité/prix

Pour un prix largement abordable, vous avez un logiciel très performant, intéressant dans le domaine de l’audio-visuel, avec une qualité de vidéo équilibrée offrant un rendu professionnel.

Donc pour un logiciel si peu cher, nous pouvons dire qu’avec toutes les fonctionnalités proposées et la facilité d’utilisation, nous faisons une bonne affaire !

Néanmoins, si jamais vous doutez de sa performance, vous pouvez toujours le tester via l’essai gratuit qui dure 7 jours. Cela vous laisse ainsi largement le temps de juger si le logiciel répond à toutes vos attentes ou non, avant de payer la version complète !

Sponsornot : Sponsorisé

Read More

Quand je me balade seul, j’aime bien avoir de la musique dans les oreilles. C’est pour cette raison que j’ai décidé de tester un autre casque Bluetooth avec le Plantronics Backbeat Go2 !

1. Packaging

Comme pour les Backbeat Pro et Backbeat Fit que j’ai pu tester précédemment, le Plantronics Backbeat Go2 est livré dans un emballage soigné et qui tend vers le haut de gamme.

A l’intérieur on peut trouver :

– les écouteurs Bluetooth Plantronics Backbeat Go2

– un câble de chargement

– un étui de transport

– des embouts d’oreille de différentes tailles

 

Un package assez complet donc dans lequel on appréciera énormément l’étui de transport, je vais vous expliquer pourquoi…

 

2. Design

Le design est un peu décevant en ce qui concerne le casque en lui même. En effet, le Plantronics Backbeat Go2 est d’un design plus banal, noir, sobre, sans réelle identité ou parti pris, c’est dommage, cela aurait pu être un critère démarquant. 

 

En revanche, la housse de transport est elle vraiment très classe, toute noire réhaussée avec des touches de rouge.

L’intérieur contient un câble micro-USB intégré permettant de recharger son casque à l’aide de la batterie qui est intégrée dans l’étui !

 

La prise permettant de recharger cette batterie et le voyant témoin lumineux sont tout deux situés en bas de la housse de transport.

Si le casque est assez banal, le Plantronics Backbeat Go2 se démarque par une housse de transport très classe avec batterie intégrée. Voyons maintenant si à l’usage il sort du lot…

 

3. Utilisation et performances

Ce qu’on peut dire, c’est que le Plantronics Backbeat Go2 tient parfaitement en place dans les oreilles pour peu que l’on choisisse judicieusement les embouts correspondant à la taille de vos oreilles. En me baladant, ou même au boulot pendant que je m’isole dans l’atelier pour configurer du matos, je ne les ai pas perdu une seule fois et ca c’est plutôt un excellent point car il n’y a rien qui m’agace plus que de devoir remettre une oreillette en place toutes les 2 minutes.

 

La télécommande permet de lancer le dernier appel passé, monter / baisser le volume, changer de piste et c’est à peu prêt tout. La bonne surprise c’est l’isolation phonique. Une fois en place, les écouteurs nous isolent du bruit ambiant sans avoir à monter le son à fond et c’est plutôt pas mal si vous les utilisez dans des environnements un peu bruyants tels que les transports ou une rue passante.

Pour ce qui est de la qualité sonore, le Plantronics Backbeat Go2 s’en sort plutôt bien et est d’assez bonne qualité. Le son est clair et assez équilibré ce qui est plaisant même si on regrettera un léger manque de basses. Vous pourrez profiter du son de qualité du Plantronics Backbeat Go2 pendant de nombreuses heures sans avoir à le recharger, une durée d’écoute encore prolongée par la batterie incluse dans la housse de transport.

 

4. Conclusion

Un son plus que correct, une bonne autonomie, un étui avec batterie intégrée, malgré un design un peu banal le Plantronics Backbeat Go2 dispose d’atouts non négligeables qui peuvent peser dans la balance lors du choix d’un casque Bluetooth. Proposé à un tarif situé autour de 85€ avec housse de protection, le Plantronics Backbeat Go2 est un casque Bluetooth de qualité et qui mérite qu’on lui porte intérêt donc si vous cherchez un intra-auriculaire sympa, foncez !

Sponsornot : Gratuit

Read More

Ayant acheté un One Plus 3, j’avais déjà opté pour la coque de protection en bambou à la commande. Mais après plusieurs mois d’utilisation, force est de constater que le design de cette protection n’est pas tout a fait idéal pour protéger efficacement mon smartphone. C’est pourquoi je vais vous parler aujourd’hui de la coque Spigen Rugged Armor Tough !

Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous, la protection bambou destinée au One Plus 3 ne protège pas le haut du smartphone…

On pourrait penser que je me balade en permanence avec mes clés dans la même poche que le smartphone… Malheureusement il n’en est rien ! Afin d’enrayer la détérioration, j’ai décidé d’opter pour une coque de protection qui recouvre l’intégralité du boitier du smartphone. C’est donc naturellement, et suite à de bonnes expériences passées, que je me suis tourné vers la marque Spigen avec le modèle Rugged Armor Tough.

Un produit qualitatif abordable

Comme d’habitude avec Spigen, l’emballage est plutôt classe et promet un produit de bonne facture. A l’intérieur on retrouve donc la coque de protection en TPU, du polyuréthane thermoplastique, noir entièrement mat excepté une zone en bas et une zone en haut (au niveau de l’appareil photo). Ces dernières sont façon fibre de carbone, donnant ainsi une touche racée à la protection.

La coque de protection Spigen Rugged Armor Tough est parfaitement dimensionnée pour recevoir mon One Plus 3. Les boutons tombent pile aux emplacements dédiés, l’ensemble de la connectique et des boutons sont parfaitement atteignables sans aucun problème. Le portable s’ajuste parfaitement à l’intérieur et n’est jamais sorti accidentellement comme cela arrive parfois avec d’autres coques plus bas de gamme. Je dois même avouer qu’il faut y aller franchement pour extirper le téléphone de son cocon protecteur !

La prise en main est parfaite et le téléphone ne risque pas de vous échapper des mains. La coque est également suffisamment fine pour ne pas rendre votre smartphone trop massif et reste assez discrète.

Spigen protège parfaitement votre smartphone

Au niveau protection, la coque Spigen est vraiment au top, elle protège parfaitement le smartphone sous toutes ses coutures. L’écran est également préservé et dispose d’un bon millimètre de protection si votre smartphone tombe face contre terre. Puisqu’on parle de chute, après être tombé un certain nombre de fois, le smartphone ne présente aucun éclat, aucune rayure sur l’écran.

La coque est également résistante aux rayures. Comme vous pouvez le constater sur ces photos qui ont été prises après plusieurs semaines d’utilisation.

Conclusion

Si il y a bien une marque d’accessoires de smartphones avec laquelle je n’ai jamais été déçu, c’est bien Spigen. Avec la coque de protection Spigen Rugged Armor Tough, pour peu que vous ajoutiez une protection d’écran, votre smartphone sera parfaitement protégé de tous les accidents de la vie quotidienne. Proposé à une vingtaine d’euros, c’est surement la meilleure coque de protection du marché que vous pouvez trouver à l’heure actuelle et cerise sur le gâteau : elle est disponible pour a peu prêt toutes les marques courantes de smartphone (site officiel Spigen).

Read More

Comme je vous le dis souvent, les objets connectés, il y en a des centaines et tous différents ! Aujourd’hui, je vous propose mon avis sur le chargeur allume cigare / localisateur de voiture Zus de la marque Nonda.

1. Packaging

Le packaging est basique et la petite boite, bien que plutôt jolie et attirante dans les rayons, ne contient que le Nonda Zus et sa notice de mise en route.

 

Très minimaliste comme package mais on s’en contentera. Aucun câble n’est fourni puisque suivant votre modèle de smartphone, vous n’aurez pas forcément besoin du même connecteur (MicroUSB / USB Type C / Lightning…).  Vous disposez de 2 ports pour charger également le smartphone de madame si besoin.

 

2. Installation

L’installation dans la voiture est ultra simple puisque le plus dur est de trouver votre prise allume cigare.

 

Ensuite, tout se passe dans l’application ZUS (disponible sur le PlayStore et l’Apple Store) qui va vous demander de créer un compte et d’appairer votre périphérique à votre téléphone. 

La manoeuvre est simplissime, il suffit de lancer la détection sur l’application, de mettre le contact, de brancher le Nonda Zus et l’appairage va s’effectuer en quelques secondes.

Petite fausse note sur le chargeur qui est un peu tatillon. Je veux dire par là que si vous le bougez un petit peu, il s’avère qu’il peut ne plus fonctionner. Je pense que c’est dû au fait qu’il ne touche pas forcément bien les parois métalliques de l’allume cigare (testé sur 3 modèles de voitures différents).

 

3. Utilisation

A l’utilisation, c’est ultra simple puisque vous n’avez rien à faire ! En effet, à partir du moment où vous vous garez, l’allume cigare enregistre votre position GPS et vous pouvez ensuite retrouver votre véhicule directement via l’application. Vous me direz : si tu as pas assez de mémoire pour retenir où tu as garé ton carrosse, c’est qu’il y a un problème… Ce système n’est clairement pas utile dans un environnement connu (et encore c’est faux, vous verrez pourquoi ensuite). Par contre, si vous atterrissez dans une ville que vous ne connaissez pas et que vous vous baladez pas mal à pied, cela peut être très utile ! 

 

Ou si votre femme vous emprunte la voiture et vous donne des explications vagues sur l’endroit où elle s’est garée (qui a dit « surement dans le fossé » ?)… 

Petite subtilité, vous pouvez paramétrer un rappel pour le parcmètre ! Fini les prunes parce que vous avez oublié de regarder la montre, l’application vous proposera systématiquement de régler un rappel, et ça c’est plutôt malin vu le nombre de villes qui monnayent la plupart de leurs parkings… Vous pouvez également faire un suivi de vos trajets pour savoir combien de kilomètres vous parcourez et combien cela vous coute. Personnellement, le compteur de ma voiture (et celui de toutes les voitures assez récentes) s’en charge très bien.

Sachez également que l’application ZUS permet de connecter un autre dispositif dédié cette fois ci à votre sécurité. En effet, Nonda a développé le Smart Tire Safety Monitor, un pack de 4 bouchons de valve connectés qui surveillent en permanence la pression de vos pneus. Et d’autres périphériques arriveront prochainement ! 

 

4. Conclusion

Proposé à un tarif tournant autour de 40 euros, le Nonda ZUS malgré une connexion un peu tatillonne à l’allume cigare est un produit vraiment intéressant pour ceux qui visitent des contrées inconnues. La recharge est assez rapide et vous permettra de pouvoir profiter de votre smartphone après la conduite même si vous avez oublié de la mettre en charge avant de partir de la maison !

Sponsornot : Gratuit

Read More

Après avoir testé le Thrustmaster TMX et le Thrustmaster T150, les 2 frêres ennemis, c’est au tour du volant Thrustmaster TX Racing Wheel Leather Edition, compatible PC et Xbox One, de passer entre mes mains…

1. Packaging

Comme à son habitude, Thrustmaster a mis le paquet sur l’emballage qui est absolument énorme et protège une fois de plus parfaitement le matériel qu’il contient. A l’intérieur du carton, on retrouve :

– 1 Thrustmaster TX Racing Wheel Servo Base
– 1 volant Thrustmaster TM Leather 28 GT
– 1 pédalier Thrustmaster T3PA
– 1 guide de l’utilisateur

Comme je m’entends bien avec Thrustmaster, j’ai eu la chance d’avoir un bonus parmi les colis ! En effet, ils ont glissé le volant 599XX EVO 30 Alcantara Edition dans le colis (encore merci <3) !

L’ensemble est donc plutôt complet comme vous pouvez le constater puisqu’ils incluent d’office un pédalier T3-PA (dont je vous ai déjà parlé sur le blog) avec le volant au lieu d’un pédalier 2 pédales comme sur les TMX / T150.

2. Design et finitions

Comme d’habitude, le socle du volant a un corps composé exclusivement de plastique noir d’excellente qualité destiné à durer dans le temps. Au niveau de la forme générale, le design n’est pas très éloigné de celui du TMX mais est légèrement plus imposant car le TX Racing Wheel a reçu quelques améliorations comparé à son petit frère.

Sur le corps du TX Racing Wheel Servo base on retrouve 1 bouton Mode qui sert a switcher électroniquement la pédale d’accélération avec celle du frein, le bouton Xbox et un bouton correspondant à la touche A sur Xbox ou que vous pourrez paramétrer à votre guise sur PC. Au centre, l’arbre de transmission du volant entouré de la bague de serrage du volant car sur ce modèle, vous avez la possibilité de mettre le volant que vous souhaitez ! En effet, grâce à un système de bague à visser, le TX Racing Wheel vous donne la possibilité de customiser votre expérience gaming en changeant de volant comme bon vous semble. Vous voulez un volant type GT en cuir ? Vous vissez le TM Leather 28 GT et c’est parti ! Vos mains délicates préfèrent quelque chose de plus doux ? Hop, vissez le 599XX EVO 30 en Alcantara ! Vous êtes fan de F1 ? Aucun problème, le volant Ferrarri F1 s’adapte également dessus !

En dessous, on retrouve le système de fixation habituel mais sachez que si vous possédez un siège type RSeat, vous pourrez également visser votre volant sur le plateau prévu à cet effet à l’aide de 2 visses.

Un petit point négatif, comme signalé sur les 2 autres modèles testés : la longueur du cable USB pour le connecter au PC ou à la console qui ne fait qu’un tout petit mètre cinquante environ. Pour le PC c’est normalement suffisant mais pour la console cela peut être un peu juste si vous voulez avoir un recul suffisant par rapport à la TV.

Le volant Thrustmaster TM Leather 28 GT est d’une finition exemplaire.

D’une dimension identique aux volant que l’on retrouve dans les GT (28cm), le cuir est cousu et procure une prise en main vraiment très agréable.

Le centre du volant est en métal brossé peint en noir du plus bel effet et met à disposition 6 boutons (pré-paramétrés sur Xbox One et paramétrables sur PC), un sélecteur 3 positions, une croix multidirectionnelle ainsi que 2 palettes séquentielles situées à l’arrière. Grosso modo, vous avez à disposition la quasi totalité des boutons d’une manette de Xbox à portée de doigts et c’est vraiment très pratique et confortable lors de la conduite.

Le volant 599XX EVO 30 Alcantara Edition est identique ou presque au TM Leather 28 GT à la différence prêt qu’il mesure 30cm de diamètre et dispose d’un revêtement en Alcantara véritable et non en cuir, toujours impeccablement cousu.

Pour ma part, je n’ose pas l’utiliser sans gants de peur de l’abimer !

Je ne m’attarderais pas du tout sur le pédalier Thrustmaster T3-PA dont vous pouvez retrouver un test complet sur le blog. Passons maintenant à l’installation et au paramétrage.

3. Installation, paramétrage et utilisation

Sur Xbox One, c’est plug and play. Pas vraiment de configuration à faire si ce n’est certains jeux qui vous donneront la possibilité de régler la sensibilité ou l’attribution de certains boutons.

Sur PC en revanche, vous devrez commencer par installer les drivers Force Feeedback pour faire la configuration et la mise à jour de votre volant mais vous aurez beaucoup plus de lattitude pour la configuration des différents boutons et fonctionnalités. C’est plutôt intuitif, rapide et en fonction des jeux vous aurez plus ou moins de facilité à réaliser l’attribution des touches, cela étant lié directement au développement de chaque jeu.

Pour ma part, j’ai testé le volant avec Froza Horizon 3, Project Cars et Asseto Corsa et je dois dire que ce fut assez rapide, notamment sur Project Cars qui intègre directement un profil de configuration pour le TX Wheel ! Comme le TMX et le T150, le TX Racing Wheel Servo Base est compatible avec tous les accessoires de la marque et vous pourrez donc vous constituer un setup personnalisé à souhait en intégrant un T3-PA Pro à la place du T3-PA, en ajoutant ou non le levier de vitesse TH8A et en vissant le volant de votre choix, soit au total un peu plus d’une quinzaine de combinaisons différentes.

A l’utilisation, c’est vraiment top ! Le volant réagit au quart de tour, le retour de force est bien présent voir même déroutant de part le sentiment de réalisme pendant la conduite. Une fois que vous l’aurez paramétré correctement, le volant vous permettra d’avoir des sensations de conduites proches de la réalité à la seule différence prêt que le retour de force, ça fait un peu de bruit mais on ne peut pas tout avoir !

Le volant TM Leather 28 GT permet de conduire pendant de longues sessions sans avoir les mains moites qui glissent contrairement à un volant plastique. Quant à l’Alcantara, prévoyez d’investir dans une paire de gants de conduite (jetez un oeil chez les marques officielles) si vous voulez qu’il dure dans le temps.

4. Conclusion

Le volant Thrustmaster TX Racing Wheel Leather Edition est vraiment un super produit. D’une conception quasi irréprochable, il est facile à installer et configurer et vous permettra d’avoir d’excellentes sensations de conduite. La possibilité de mixer les accessoires de l’éco-système Thrustmaster afin de constituer son setup personnalisé est un réel plus qui peut peser lourd dans la balance lors du choix d’une marque et/ou d’un modèle de volant. Mais un tel degré de finition et de personnalisation à un coût non négligeable et ne mettra pas le volant à la portée de toutes les bourses (je vous récapitule plus bas les tarifs) et réserve ce modèle plutôt aux passionnés ou à ceux qui en auront une utilisation régulière plutôt qu’occasionnelle. Néanmoins, compte tenu de la finition, de la facilité d’utilisation et des sensations procurées, le Thrustmaster TX Racing Wheel Leather Edition est, selon moi, d’un très bon rapport qualité prix. Souvenez vous, on en a quasiment toujours pour son argent.

Coté tarifs, comptez :

370€ pour le pack Thrustmaster TX Racing Wheel Leather Edition

280€ pour le Thrustmaster TX Racing Wheel Servo Base

115€ pour le volant TM Leather 28 GT seul

170€ pour le volant 599XX EVO 30 Alcantara Edition seul

170€ pour le volant Ferrarri F1 seul

110€ pour le pédalier T3PA seul

Enfin, plutôt que d’acheter chaque éléments séparément, sachez que vous pouvez créer la configuration qui vous convient et la commander directement sur le site du constructeur via le configurateur.

Read More

Après le casque bluetooth Plantronics BackBeat Pro, c’est au tour du Backbeat Fit de passer sur le banc de test du blog pour le plus grand plaisir de mes oreilles.

1. Packaging

A l’instar du BackBeat Pro, le Plantronics Backbeat Fit est livré dans un emballage haut de gamme qui est un peu la marque de fabrique du constructeur.

 

L’emballage est aux couleurs de votre produit donc si vous avez opté comme moi pour la version lime, l’emballage aura cette même couleur dominante. 

 

A l’intérieur, on retrouve :

– le casque Bluetooth Plantronics Backbeat Fit

– un étui brassard réversible

– un cable de chargement

Packaging standard donc mais l’essentiel est là et c’est le principal. 

 

2. Design et ergonomie

Niveau design, il faut savoir que le Plantronics Backbeat Fit se décline en plusieurs coloris (Noir, Vert, Bleu…) ce qui influe uniquement sur la couleur des écouteurs et du brassard, le casque conservant de toute façon une dominante noire. La finition est très propre et le design plutôt épuré, même coloré le Backbeat Fit reste sobre.

Les boutons sont accessibles sur les oreillettes et permettent de piloter votre lecteur audio préféré du bout du doigt. Il faudra s’habituer à manier le simple / double / triple clic pour profiter de toutes les fonctionnalités ou alors prévoir une playlist aux petits oignons pour éviter d’avoir à changer de piste si vous n’êtes pas à l’aise. Un petit cache protège la prise micro-USB permettant la recharge, il s’ajuste bien dans son emplacement mais reste à manier avec précautions si vous voulez qu’il dure dans le temps.

On appréciera la présence d’un étui de transport en néoprène qui une fois retourné devient un brassard permettant de transporter son smartphone ailleurs que dans un sac à dos ou à la main… Attention toutefois, la taille maximale conseillée pour le smartphone en question est d’environ 5 pouces. Au delà, cela devient compliqué. A savoir également, cet étui n’est pas étanche. Résistant aux projections certes, mais pour un footing sous la pluie oubliez et prévoyez une vraie pochette étanche au risque de voir votre précieux smartphone boire la tasse.

 

3. Utilisation et qualité sonore

Niveau durée d’utilisation, vous pourrez largement courir 2 marathons sans que votre casque vous lâche (ce qui ne sera peut être pas le cas de la batterie de votre smartphone ou de vos jambes). L’utilisation des différentes fonctionnalités grâce aux clics sur l’oreillette est assez rapide à prendre en main mais parfois un peu tatillonne si vous n’êtes pas assez rapide.

Le son est plutôt bon voir même très bon pour un casque sportif. Ayant fait quelques runs avec un peu de vent, je dois dire que j’ai été agréablement surpris par le fait que l’on ne soit pas trop dérangé par le souffle du vent dans les oreillettes, ce qui arrive régulièrement d’ordinaire avec les casques intra-auriculaires. Les oreillettes s’ajustent très bien dans les oreilles et restent bien en place pendant la course ce qui est fort appréciable car remettre l’oreillette qui tombe tous les 5m est le genre de chose qui me ferait jeter le casque dans la première poubelle que je croise…

Le brassard tient bien en place mais personnellement je préfère prendre mon mini sac à dos spécial running de chez Décathlon, le smartphone préalablement glissé dans un sac congélation afin d’éviter tout risque d’inondation si je prends la pluie pendant ma séance.

 

4. Conclusion

Proposé à un tarif d’environ 75€, le casque sportif Plantronics Backbeat Fit est une excellente surprise. Confortable, performant et endurant, il accompagnera toutes vos séances, qu’elles soient courtes ou longues. Petit bémol toutefois sur l’étui brassard qui n’est pas étanche et n’accepte pas les smartphones dont la taille excède 5 pouces, ce qui est de plus en plus courant aujourd’hui.

Sponsornot : Gratuit

Read More

Reçu il y a quelques temps, le boitier PC NZXT H440 EnVyUs Edition passe aujourd’hui sur le banc de test du blog.

1. Packaging

Le boitier NZXT H440 EnVyUs Edition débarque dans un carton bleu assez imposant arborant fièrement l’emblème de la célèbre team esport. Tout est parfaitement bien calé et aucune chance que le boitier soit endommagé durant le transport.

A l’intérieur, se trouve un boitier moyen tour plutôt massif de couleur noire mâte avec des détails blanc tels que les logos ou les contours.

En revanche, l’intérieur et les pieds sont bleu roi, un parti pris qui ne sera pas forcément du goût de tout le monde car aujourd’hui, de nombreux joueurs voulant accorder leur setup à la déco de leur chambre ou de leur bureau.

Le boitier est livré avec toute la visserie nécessaire pour installer comme il faut votre chère configuration à l’intérieur. A l’avant, le logo EnVyUs en blanc qui permet d’afficher votre soutiens à votre équipe préférée.

Clairement, on sent la volonté de NZXT de nous proposer un matériel haut de gamme et pour l’instant c’est en bonne voie !

 

2. Caractéristiques techniques

Niveau mensurations, le NZXT H440 EnVyUs est une belle bête et vous permettra d’embarquer une configuration assez imposante. Néanmoins, si vous souhaitez disposer d’un lecteur optique vous devrez soit apprendre à vous en passer soit vous orienter vers un autre boitier car il ne dispose d’aucun emplacement dédié comme de nombreux autres modèles de chez NZXT ou bien d’autres marques :

Baies internes

Format 5,25″ : 0 Format 3,5″ : 11 Format 2,5″  : 8

Refroidissement

Avant : 2x 140mm ou 3x 120 mm (inclus) Dessus : 2x 140mm ou 3x 120 mm Arrière : 1x 140mm (inclus) ou 120 mm

Filtres

Avant (Inclus)Bas Arrière (Inclus)

Support de radiateur

Avant 2 x 140 ou 3 x 120 mm Haut 2 x 140 ou 3 x 120 mm Arrière 1 x 140/120 mm

Espace intérieur

Longueur de la carte graphique : 294 mm (avec HDD) 428 mm (sans HDD) Hauteur autour du CPU : 180 mm Cable Management : 17,7 mm – 32,5 mm (isolant phonique 3-5 mm)

Dimensions

L: 220mm x H: 513mm x P: 480mm

Matériaux

Acier, Plastique

Compatibilité carte mère

Mini-ITX, MicroATX, ATX

Emplacements d’extension

7

Connectique externe

1 x Audio/MicroPanneau E/S LED Marche/Arrêt

Poids total

10,16 kg

Ports USB 3.0

2

Ports USB 2.0

2

Vous pourrez noter que niveau connectique en façade on est plutôt bien servi avec les traditionnels ports audio (entrée / sortie) mais également 4 ports USB dont 2 en USB3.0 pour des débits ultra rapides. Coté refroidissement, le constructeur a également pensé à tout avec 5 emplacements pour ventilateurs de 140mm (ou 7 de 120mm) afin que votre bête de course garde la tête froide même lors des parties les plus acharnées. Il fournit notamment 4 ventilateurs (3 à l’avant et 1 à l’arrière), le tout protégé par des filtres anti-poussière.

Ce qui je crains avec les ventilateurs de 120mm qui sont fournis est qu’ils risquent de faire un peu de bruit de par leur taille mais également par leur qualité. Néanmoins, nous pouvons souligner que le boitier a été isolé avec des panneaux de mousse isophonique afin de réduire le bruit et les vibrations, ce qui n’est pas toujours le cas.

L’espace de stockage est assez impressionnant puisque le NZXT H440 vous permet d’embarquer 11 disques de 3.5 pouces et 8 de 2.5 !!! Voyons maintenant si il est facile de caser une config à l’intérieur…

 

3. Installation de la configuration

J’ai installé une config modeste (celle de ma moitié) à l’intérieur du NZXT H440 EnVyUs Edition et par conséquent elle y loge sans problème. La mise en place a été relativement aisée et le cable management facilité par le bloc situé en bas du boitier qui permet ainsi de cacher tous les câbles dedans afin d’avoir un rendu ultra propre et une configuration photogénique.

La configuration est composée d’une carte mère au format ATX avec un processeur refroidit par le watercooling X52 de chez NZXT et dont je vous parlerais prochainement. Une carte graphique de taille modeste comparé aux derniers modèles sortis, 2 disques dur de 1To et un SSD complètent l’ensemble. Du point de vue cablage c’est plutôt facile et rapide mais il faut bien prendre le temps de monter chaque élément dans le bon ordre. 2 emplacements de SSD sont disponibles sur le dessus du compartiment pour cables ce qui permet de les afficher à la vue de tous ce qui ne gâche rien si ils sont un peu stylés.

Les disques durs sont quant à eux complètement invisibles une fois qu’ils sont logés dans leur compartiment, une excellente idée de la part de NZXT car la plupart du temps c’est de loin le composant le moins esthétique de nos configurations.

Niveau bruit, comme je le craignais les ventilateurs fournis font du bruit mais je leur laisse le bénéfice du doute car le boitier dispose d’une carte permettant de connecter tous les ventilateurs du boitier et de réguler leur vitesse de rotation en fonction de la température grâce au système PWM pour peu que l’on dispose d’une carte mère compatible…

Ce qui n’est pas le cas de ma chère et tendre. En revanche, si vous possédez un boitier de ce type et que vous aussi vous les trouvez trop bruyant, je vous invite à jeter un oeil aux ventilateurs Corsair ML140 pour les remplacer.

La config loge parfaitement dans le NZXT H440 EnVyUs et le cable management permet d’avoir un rendu plutôt esthétique bien que les composants datent un peu (le « bling bling » des LEDs et des couleurs n’étaient pas encore à la mode). Il reste même pas mal de place pour une GeForce GTX 1080 !

En fonctionnement, pas trop de chichi car la seule lumière produite par le boitier est celle du logo NZXT situé sur le compartiment réservé aux câbles qui s’illumine en blanc. Sobre et classe.

 

4. Conclusion

NZXT propose un boitier plutôt haut de gamme avec son H440 avec une bonne connectique, un design assez sobre et classe qui s’intégrera presque partout, énormément de place à l’intérieur pour y loger une configuration musclée et pas mal de petits plus (isolation isophonique, ventilateurs PWM, cable management…) qui font la différence dans le monde des Mid Tower. Proposé à un tarif conseillé de 140€ environ, si ce boitier vous tente mais que cette édition spéciale vous freine un peu, sachez qu’il existe d’autres déclinaisons plus neutres (noir/vert, blanc/noir, noir/rouge, noir/bleu…) disponibles sur Amazon par exemple ou tout autre revendeur agréé et au même prix.

Sponsornot : Gratuit

Read More

J’avais testé l’année dernière le magnifique HOTAS Warthog de Thrustmaster et aujourd’hui je récidive avec un autre joystick du constructeur : le T.16000M FCS Flight Pack !

1. Packaging

Le carton du T.16000M FCS Flight Pack est imposant, presque énorme.

A l’intérieur, tout est parfaitement calé au millimètre, rien ne bouge mais c’est quelque chose de tout a fait normal chez Thrustmaster qui apporte toujours un soin particulier à l’emballage de ses produits. On retrouve donc :

– le joystick T.16000M FCS

– la manette de gaz TWCS Throttle

– le pédalier T.Flight Ruddle Pedals

– une notice de mise en route

Comme vous pouvez le constater, contrairement au HOTAS Warthog, le T.16000M FCS Flight Pack contient un pédalier ! Et ça c’est plutôt intéressant d’un point de vue pilotage car il va nous permettre de diriger les véhicules avec les pieds comme sur certains aéronefs.

 

2. Le matériel

a. Joystick T.16000M FCS

Le joystick T.16000M FCS est entièrement composé de plastique noir d’excellente qualité avec quelques touches de orange qui sont rétro-éclairées lorsqu’il est branché sur votre PC. Doté de 16 boutons dont un chapeau chinois multidirectionnel, vous aurez à portée de main toutes les touches nécessaires pour configurer la multitude de fonctionnalités d’un jeu comme Elite Dangerous.

Point intéressant, le joystick est capable d’effectuer une rotation sur lui même, permettant ainsi d’effectuer des rotations avec un hélicoptère par exemple si on ne possède pas de pédalier faisant office de palonnier !

Cerise sur le gâteau, les parties caoutchoutées sont amovibles et interchangeables permettant ainsi aux droitiers comme aux gauchers de profiter pleinement du joystick.

Le T.16000M FCS est tout de même assez imposant et tient parfaitement en main, à voir ce que cela donnera en jeu.

 

b. Manette de gaz TWCS Throttle

La manette de gaz TWCS Throttle est elle aussi totalement conçue du même plastique noir de bonne qualité.

On y retrouve pas moins de 14 boutons paramétrables dont un mini-stick à 2 axes, un palonnier configurable, un bouton rotatif de la radio, deux boutons à 4 directions, 3 boutons, un curseur à 2 positions, un mini-stick avec fonction bouton, un chapeau chinois de point de vue à 8 directions, le tout à portée de doigts permettant ainsi de pouvoir effectuer de nombreuses actions avec une seule main.

La poignée coulisse sur des glissières pour permettre d’accélérer ou de décélérer lors des simulations aériennes ou spatiales et le glissement est très fluide, sans à-coups.

Une bonne sensation et une bonne prise en main donc pour cette poignée de gaz, espérons que ce soit confirmé lors de l’utilisation.

 

c. Pédalier T.Flight Ruddle Pedals

Le pédalier T.Flight Ruddle Pedals est l’excellente surprise de ce pack et qui faisait défaut sur le Thrustmaster HOTAS Warthog. Constitué de 2 pédales mobiles montées sur un socle suffisamment grand pour fournir une stabilité à toute épreuve, son seul défaut de conception est probablement sa conception 100% plastique (glissières exceptées).

Les pédales sont ergonomiques et épouse parfaitement la forme du pied si vous jouez pieds nus ou en chaussettes et ont été visiblement conçues pour des pointures entre 40 et 44. Comprenez par là que si vous n’êtes pas dans cette fourchette, vous pourrez quand même en profiter mais soit votre pied dépassera en haut, soit il n’épousera pas parfaitement la forme moulée de la pédale. Rien de bien méchant en soit, la pointure moyenne chez les hommes (principale cible de ce genre de matériel) étant de 42.

On aurait apprécié une conception un peu plus métal mais on reste dans le ton du joystick T.16000M FCS et c’est tout de même de très bonne facture ! Cet élément peut être acheté séparément et est compatible avec les autres périphériques de la marque !

 

3. Installation / Configuration

Une fois de plus tout est très simple à mettre en place et nécessitera pas moins de 2 ports USB. Pour la configuration, tout se passe dans le logiciel TARGET dont je vous ai déjà parlé lors de ma review du Thrustmaster HOTAS Warthog.

Je ne vais donc pas m’appesantir une fois de plus sur le logiciel très bien pensé du constructeur, j’ai déjà tout dit ou presque ! Sur le bureau (et en dessous), le Thrustmaster T.16000M FCS Flight Pack occupe une place imposante et par conséquent ne conviendra pas aux petits bureaux !

 

4. Sensations en jeu

Bien que l’on ne soit pas au niveau de réalisme du Thrustmaster HOTAS Warthog, je dois dire que j’ai été plus qu’agréablement surpris par la prise en main sur Elite Dangerous. Les commandes répondent au doigt et à l’oeil, c’est fluide, précis et franchement je suis étonné par les performances du produit. Je n’ai toujours pas pris le temps de tester le joystick sur Star Citizen mais je ne doute à aucun instant que les sensations seront au rendez vous ! Le palonnier demande un certain temps de prise en main car lorsque l’on a pas l’habitude c’est assez déroutant de piloter en partie son vaisseau avec les pieds mais c’est plutôt intuitif. Pour ceux qui ont du mal à coordonner pieds et mains, vous avez toujours la possibilité de paramétrer le joystick pour vous affranchir du palonnier.

Bien entendu, une grosse session réglage s’impose avant de pouvoir profiter de tout le potentiel du Thrustmaster T.16000M FCS Flight Pack mais une fois les réglages en places c’est vraiment au top !

 

5. Conclusion

Proposé à un tarif accessible situé autour de 220€, le Thrustmaster T.16000M FCS Flight Pack est un très bon produit du point de vue de la conception et des finitions. Disposant de nombreuses fonctionnalités et plutôt robuste, il vous accompagnera sans problème pour de longues heures de vol. Sa compatibilité avec la plupart des jeux de simulation de vol et surtout la mise à disposition par le fabricant de nombreuses configurations. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez acquérir chaque élément séparément si comme moi vous possédez déjà un joystick et que vous cherchez une poignée de gaz abordable ou un pédalier pour compléter votre arsenal et voici les prix des différents éléments :

Thrustmaster T.16000M FCS Flight Pack à environ 220€ sur Amazon
Thrustmaster T.16000M FCS HOTAS à environ 130€ sur Amazon
Thrustmaster T.16000M FCS à environ 60€ sur Amazon
Thrustmaster TWCS Throttle à environ 80€ sur Amazon
Thrustmaster T.Flight Ruddle Pedals à environ 100€ sur Amazon
Read More

Au début du mois, j’ai eu la chance de recevoir le tout dernier né des claviers ROCCAT : le Suora FX. Après l’avoir utilisé de manière assez intensive, je vous donne enfin mon avis sur ce périphérique destiné avant tout aux gamers.

1. Packaging

Le clavier ROCCAT Suora FX débarque dans un carton plutôt haut de gamme dans lequel il est parfaitement calé et qui reprend les codes de la charte graphique ROCCAT.

A l’intérieur, nous retrouvons uniquement le clavier et une petite notice de mise en route rapide. Pas de DVD pour les pilotes dans la boite mais aujourd’hui avec la démocratisation des tours PC sans lecteur optique et également la mise à jour régulière des pilotes, c’est plutôt un excellent choix de la part du constructeur.

 

2. Caractéristiques techniques

Le clavier ROCCAT Suora FX est une version RGB du modèle Suora, il est donc parfaitement identique à son aîné sur le plan de la conception et on reste sur un clavier de type mécanique.

Le châssis du clavier est en métal noir et ça franchement, ça fait une grosse différence visuellement car on voit tout de suite que ce n’est pas du plastique, d’aussi bonne qualité puisse t’il être. D’autre part, le métal étant plus lourd que le plastique, cela procure une excellente stabilité au ROCCAT Suora FX qui ne bouge pas d’un pouce sur le bureau. Mais ce châssis métal est une volonté du constructeur qui a imaginé un clavier sans coque sur lequel vous ne retrouverez donc ni repose-paume, ni bordure, ni touche inutile ce qui donne un clavier très épuré du plus bel effet.

Sur ce châssis, on retrouve 109 touches soit 4 de plus que sur un clavier standard et qui correspondent au contrôle du volume (Mute / Volume – / Volume +) et au bouton d’activation du Game Mode. Chaque touche est actionnée au moyen d’un switch TTC Brown, un clone de Cherry MX Brown (55g de force d’actionnement / 2mm de distance d’activation), ce ne sont pas des Cherry MX Red mais soyons honnêtes : cela fait il une si grande différence de passer de 55 à 45g ? Pour que vous vous fassiez une idée, je vous laisse jeter un oeil à l’excellent article de Materiel.net au sujet des claviers mécaniques. Les touches sont en plastique noir mat et très douces au toucher.

Le câble USB permettant de connecter le clavier à votre unité centrale est recouvert d’une tresse synthétique du plus bel effet.

La petit détail à la mode en ce moment : le clavier est entièrement RGB avec un choix de pas moins 16.8 millions de couleurs différentes, de quoi mettre de l’ambiance sur votre bureau ou bien accorder la couleur de votre clavier à votre setup ou vos envies ! 

 

3. Utilisation

Pour pouvoir profiter pleinement du clavier ROCCAT Suora FX, il faut commencer par installer le logiciel de configuration ROCCAT Swarm. Le logiciel s’installe en quelques clics et est très intuitif pour les différentes configurations disponibles.

Outre la possibilité de configurer 6 touches de macro, le logiciel donne également la possibilité d’assigner indépendamment une couleur à chaque touche du ROCCAT Suora FX, laissant cours à votre imagination ou permettant ainsi de coller au type d’utilisation que vous en faite (Bureautique, Jeux vidéo, voir même une application particulière). Vous pourrez sauvegarder chacune de vos configurations à différents profils qui peuvent être activés automatiquement suivant certaines conditions (lancement d’un programme en particulier), vous évitant ainsi d’avoir à aller dans l’application pour activer tel ou tel profil. Ultra pratique et intuitif donc. Du coup je me suis fait quelques profils personnalisés et c’est vraiment pas mal, mais ne vous y trompez pas, votre jauge de skill ne va pas bouger pour autant c’est purement esthétique !

En jeu comme en bureautique, le clavier est vraiment très performant et répond au doigt et à l’oeil sans faire plus de bruit qu’un autre clavier mécanique car oui, un mécanique ça fait du bruit voir beaucoup de bruit si on tape sur les touches comme un sauvage ! Que ce soit pour écrire mes articles ou jouer, c’est un pur régal que d’avoir ce clavier sous les doigts. Réactif, précis grâce à son système d’anti-ghosting et son temps de réponse de 1ms (1000Hz), le ROCCAT Suora FX a remplacé sans problème mon Logitech G710+ pour mon utilisation quotidienne.

Le fait que le clavier ne dispose pas de coque et donc pas de repose poignet m’inquiétait un peu au début mais finalement je ne vois pas ou peu de différence et son look épuré fait vraiment beaucoup plus classe sur mon bureau.

 

4. Conclusion

Proposé à un tarif conseillé de 139.99€, le ROCCAT Suora FX est un clavier clairement haut de gamme ayant pris le parti de s’affranchir de toute coque plastique et fioritures pour se démarquer visuellement de la concurrence. Le RGB est certes probablement un gadget pour beaucoup, mais pour ceux qui veulent avoir un joli setup, c’est vraiment parfait. Le clavier se veut haut de gamme et c’est clairement l’impression que l’on a lors de l’utilisation, une très bonne surprise qui m’a fait oublier mon clavier Logitech G710+ !

{amazonWS:itemId=B01MTJXELW;country=fr}

Read More