• 1
dimanche, 23 février 2014 17:17

Test : Titanfall, un FPS killer ?

Écrit par

A deux semaines de la sortie du FPS Titanfall, développé par Respawn Entertainment, il faut bien se rendre à l’évidence que le jeu fait partie de l’un des plus attendus de ce début d’année.

La beta organisée la semaine dernière a été une véritable réussite. D’abord disponible pour ceux qui s’étaient inscrit sur le site de Titanfall durant 4 jours, l’accès a ensuite été ouvert à tous dans le but de tester la stabilité des serveurs et dans le même temps, la beta a été prolongée de 24h.

Sur les réseaux sociaux, l’arrivée de cette beta a fait déferler une pluie de messages. Mais peut-on dire que Titanfall est le prochain FPS Killer ?

Pas de graphismes next gen

Basé sur le moteur graphique Source Engine sorti en 2004 et utilisé notamment par Half Life 2, Titanfall n’est clairement pas la claque graphique que l’on attend d’une next-gen, Respawn étant pourtant associé EA, détenteur du moteur graphique Frostbite3 (utilisé pour Battlefield 4).

En termes de qualité graphique, je l’ai d’abord testé sur la Xbox One. Comme la plupart des jeux déjà sortis sur la dernière console de Microsoft, les graphismes sont ceux que l’on peut retrouver sur une Xbox 360. Pas moches, mais pas exceptionnels, la taille d’image reste cantonnée à du 720p (792p d’après de nombreux sites sur internet) avec une version définitive capable d’afficher du 900p. On est donc encore loin du 1080p.

Pour vous donner une idée des graphismes, je vous laisse découvrir cette vidéo que j’ai enregistrée via le boitier d’acquisition AverMedia GameCapture HD2 :

Ayant eu également la chance de récupérer un accès beta sur PC grâce à @Zouzouil782, j’ai pu tester Titanfall sur PC également. Ma configuration matérielle est la suivante :

Processeur : Intel i7 4770k

Mémoire vive : 16Go DDR3 PC12800 G.Skill Ripjaws X

Carte graphique : MSI GeForce GTX760 Twin Frozr 2Go

SDD : SSD Samsung 840 Pro 256Go

Au niveau des réglages du jeu, je ne me suis pas posé de question et j’ai tout mis à fond pour voir ce que le jeu pouvait envoyer. Un détail des réglages m’a amusé, c’est celui du niveau d’affichage des textures. Comme d’habitude, celui-ci s’étend de low à high en passant par middle, mais propose en plus un mode « Insane » !

Lors des parties, cela reste globalement fluide avec de temps à autres quelques lags que je ne saurais attribuer à mon PC ou aux serveurs hébergeant la partie. La qualité est également meilleure que sur Xbox One mais en dessous de ceux fournis par Battlefield 4 et son moteur Frostbite 3. En comparaison, je dirais qu’on doit être à un niveau équivalent à celui de COD, un peu déçu donc concernant les graphismes… Vous pourrez vous faire un avis sur les 3 prochaines vidéos de l'article.

 

Une maniabilité remarquable

La maniabilité, c’est quelque chose qui m’a séduit dans cette beta de Titanfall. Chacun le sait, les FPS sur console, ce n’est pas ça comparé à la vitesse et la précision de visée d’un combo clavier + souris. Sauf que là, s’en est presque facile.

Comme je l’ai dit, j’ai commencé par tester le jeu sur Xbox One et donc à la manette. Le jeu se révèle très maniable à la manette passé les quelques minutes nécessaires à accomplir le tutoriel.

En comparaison, j’ai eu l’impression de me retrouve sur un COD MW2 ou BO au niveau maniabilité. Depuis longtemps, j’ai pris du plaisir avec un FPS, le dernier en date étant bien Call of Duty Black Ops, et ça, c’est révélateur d’un gros travail fait par Respawn Entertainment pour proposer une expérience la plus plaisante possible.

Sur PC, le constat est le même, tout comme le plaisir que j’ai pris à jouer à cette beta. Le plaisir est le même que celui rencontré sur Xbox One, la précision en plus. Le nombre de raccourcis n’est pas non plus énorme ce qui permet de ne pas s’emmêler les pinceaux lors des périodes de rush.

 

Et le gameplay dans tout ça ?

Côté gameplay, Titanfall reste un FPS. Ça tire, ça explose, ça pétarade, en clair c’est la guerre ! Exclusivement prévu pour être multijoueur, le jeu présentait 3 modes différents pendant sa phase de beta test, opposant des teams de 6 vs 6 accompagnées d’une multitude de minions pour vous assister, qui se révéleront plus idiots et incompétents que des poules.

Le premier mode est l’Attrition. Mode bien connu des joueurs de FPS sous le nom de Team Deathmatch, le but dans ce mode est d’être la première équipe à atteindre le score limite pour remporter la partie :

Le second mode est l’Hardpoint Domination. Dans ce mode, le but est de capturer 3 points de la carte et de les conserver le plus longtemps possible pour espérer accumuler le nombre de points nécessaires pour remporter la partie :

Et enfin le dernier mode, le Last Titan Standing. Vous commencez directement dans un Titan, l’objectif étant d’être la première équipe à éliminer TOUS les titans adverses, le respawn n’étant pas permit :

Puisqu’on parle des titans, j’avoue que c’était ma plus grosse appréhension avant de tater cette beta. Ma grosse crainte : un titan trop facile à avoir et qui serait invincible ou presque. Il n’en est heureusement rien.

Excepté en mode Last Titan Standing, vous démarrez la partie sans votre titan et ne pourrez faire appel à lui qu’au bout de quelques minutes. Pour réduire ce timer, vous devrez tuer des pilotes de titan ennemis ou des minions. Une fois appelé, le titan atterri à l’endroit que vous lui aurez indiqué et vous pourrez décider d’embarquer à l’intérieur et de le contrôler vous-même, ou bien lui ordonner de vous couvrir et il se promènera alors à vos côtés, allumant tout ce qui se présentera dans sa ligne de mire.

Le titan est extrêmement puissant s’il est correctement utilisé. Il dispose d’une arme principale, d’une arme secondaire et d’un bouclier capable de renvoyer les balles à l’expéditeur. En combinant l’arsenal à notre disposition, abattre un titan ennemi n’est pas chose impossible au contraire mais cela marche dans les 2 sens. Il faut savoir se mettre à couvert pour garder son titan en vie le plus longtemps possible, bourrin mais pas trop !

Face à un titan, on est en droit de se dire qu’un pilote à pied n’a que peu de chances d’en réchapper. Détrompez-vous ! Les pilotes ont quelques atouts à leur disposition. Coté arsenal, ils sont dotés d’une arme principale, d’une secondaire et de grenades pouvant annihiler pilotes ennemis, minions et titans !

En tant que pilote, tuer un titan n’est certes pas chose aisée, mais pas impossible non plus loin de là. Pour aurez la possibilité de sauter sur les titans et de vous poster sur leurs épaules. Sur un titan allié, vous pourrez vous en servir comme moyen de transport. Sur un titan ennemi, vous pourrez mitrailler le « cerveau » jusqu’à faire tomber le titan sous vos balles… mais le pilotes assailli pourra descendre de son titan pour le protéger !

Pour ma part, j’ai trouvé que jouer son titan se révèle plus tactique que bourrin, obligeant à se mettre régulièrement à couvert pour éviter de se faire éclater en 2s.

Le pilote peut sauter de toit en toit grâce à son double saut, courir sur les murs et ne subit pas les dégats de chute. Déroutant au départ, courir sur les murs est assez déroutant pour moi mais une fois passé les 3 ou 4 premières parties, c’est un régal !

 

FPS Killer ?

FPS Killer. Non, Titanfall n’a pas été développé pour ça. Je pense qu’il serait plus juste de parler de COD-Killer.

De mon point de vue, Battlefield 4 n’a rien à craindre de Titanfall. En effet, Battlefield oppose des équipes d’une taille bien supérieure à 6 joueurs et demande bien plus de stratégie pour remporter la victoire. De plus, le titre développé par DICE et édité par la même maison que Titanfall n’est encore que trop peu représenté sur la scène de l’e-sport. Et ce n'est pas dans les intentions de EA de saborder un de ses titres phare !

Counter Strike est un pilier du FPS sur PC. Le premier opus est sorti il y a maintenant près de 15 ans (première beta sortie en juin 1999) et aura eu 2 successeurs qui continuent d’occuper une place très important en ESL. Peu menacé donc.

Call of Duty par contre est en revanche bien plus menacé selon moi. En effet, le nombre de joueurs par équipe est similaire et les possibilités de customisations de son matériel se ressemblent. De plus, la série COD semble avoir du mal à se renouveler et commence à lasser certains joueurs en quête d’une nouvelle fraicheur que l’on pourra retrouver dans le gameplay de Titanfall qui devra faire ses preuves au niveau de son contenu pour conquérir sa place en e-sport.

Ce qui est sûr, c’est que cette beta de Titanfall a ravi tous ceux qui s’y sont essayés et ne manquera probablement pas d’exploser les ventes.

Nous serons fixés le 13 mars prochain, date de la sortie de Titanfall, sur PC, Xbox One et le 27 mars sur Xbox 360.

Sponsornot : Zéro collaboration

Exe

Qualifié de Geek depuis mon plus jeune âge, Twit-Addict et un peu râleur sur les bords, je m'intéresse à tout ce qui touche les nouvelles techno. Passionné d'informatique, de jeux vidéo, de cinéma et de création numérique, il m'arrive également d'explorer les domaines de la photographie et du DIY.

www.exe-prod.com/
Plus dans cette catégorie : « Test : Dungeon Keeper Test : Dead Nation »

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.
  • Aucun commentaire sur cet article.
Entrez dans le monde de la haute voltige avec le T.16000M FCS Hotas !
Trouvez les meilleurs accessoires disponibles pour Samsung Galaxy S8